Comment reconnaître si on se trouve dans une relation de dépendance affective ?

La notion de dépendance et plus particulièrement la dépendance affective est, généralement, plus présente chez les femmes que chez les hommes.

Toutefois, Messieurs, vous n’êtes pas à l’abri de vivre également cette dépendance affective car c’est un trait de personnalité très fréquemment rencontré.

Cette dépendance affective trouve souvent sa source dès l’enfance lorsqu’un parent n’est pas assez affectueux ou en posture de rejet de l’enfant ou bien qu’au contraire, il est trop envahissant auprès d’un enfant.

Nous allons, ici, plutôt aborder la dépendance affective au sein d’un couple mais sachez qu’elle peut également s’insinuer dans une relation amicale ou familiale (entre membres d’une même famille, frères et sœurs par exemple…)

Cet article a pour but de vous permettre de savoir si vous êtes dans une situation de dépendance affective et comment vous pouvez en sortir.

Néanmoins, il me semble important également de préciser que seul un professionnel pourra établir un diagnostic à ce sujet et que les informations qui suivent ne doivent pas être prises comme des vérités absolues et généralités.

De nombreux couples se retrouvent dans ce type de schéma qu’il n’est absolument pas bon d’avoir dans la relation de couple car cela mène souvent à une relation toxique.

Vous trouverez ci-dessous la description des différents signaux qui vont vous permettre de savoir si la dépendance affective est présente dans votre relation de couple :

  • Faible affirmation de soi
  • Relation fusionnelle
  • Difficulté à se séparer
  • Difficulté à prendre seul(e) ses décisions
  • Tendance à solliciter en permanence l’avis de l’autre
  • Recherche d’approbation en permanence
  • Demande permanente à l’autre de réassurance affective
  • Tolérance à des choses intolérables de la part de la personne dont on est dépendant (brimades, humiliations, voire violence etc…)
  • Suspicion
  • Chantage affectif (le subit mais aussi le provoque)
  • Tendance à négliger les autres relations
  • Refus d’imaginer une vie sans le partenaire actuel

Les signaux évoqués ci-dessus sont souvent liés à des peurs que je vais vous exposer ci-dessous :

  • Faible estime de soi
  • Incapacité à se rassurer soi-même
  • Peur du célibat ou de la solitude
  • Recherche d’une quête affective
  • Doute permanent sur l’affection de l’autre
  • Incapacité à faire des choix
  • Préoccupation exagérée pour la relation

Peut-être vous reconnaissez-vous dans les signaux et peurs que je viens d’énoncer ?

Effectivement, prendre connaissance des divers signes de la dépendance affective peuvent vous permettre d’y voir plus clair mais il est aussi important de savoir quelles peuvent être les conséquences de la dépendance active sur vous.

Il existe un vrai danger et c’est celui d’arriver à accepter de la part de l’autre ce qui est inacceptable dans un couple c’est-à-dire la violence.

Quelle soit physique ou psychologique, la violence n’est pas tolérable dans une vie de couple mais il arrive que les personnes dépendantes affectivement accepte cette violence car elle leur semble logique et surtout elle ne rompt pas le lien avec la personne qui partage leur quotidien.

Souvent pour les personnes en état de dépendance affective, la violence qu’elles subissent est moins grave que de perdre la personne avec laquelle elles sont en dépendance.

Pour autant, et ce en tout clarté, il est important de faire stopper la relation lorsqu’elle s’engage dans cet aspect-là.

Il n’existe aucune raison qui puisse justifier, dans un couple, que la violence s’invite dans votre relation conjugale.

Dès le premier coup, il est impératif de rompre la relation que vous entretenez ensemble et bien avant s’il y a eu de la violence verbale, vous devez reprendre le contrôle des règles que vous souhaitez poser à votre partenaire de vie.

Une relation conjugale ne peut être empreinte de violence et ce sans la moindre concession.

Quels sont les mécanismes de la dépendance affective ?

L’anxiété et l’émotion sont très souvent à l’origine de la dépendance affective.

La personne qui se trouve en état de dépendance affective a tendance à penser que si elle est quittée elle ne trouvera personne d’autre qui « voudra d’elle ».

Elle n’est plus en état de réfléchir et en arrive souvent à ne plus tenir compte d’éléments rationnels car elle est plus généralement gérée par ses émotions et ses peurs.

Les émotions et le manque de confiance en soi jouent également un rôle primordial dans cette notion de dépendance affective car elles conduisent les personnes dépendantes affectivement à penser que seuls les autres savent comment agir ou réagir et elles se laissent porter par cette fausse croyance car elles ont besoin d’être dans cet état de réassurance affective.

Le manque de confiance en soi est un critère extrêmement important car souvent il entraîne le fait de ne pas savoir dire « non » à l’autre ; ce qui peut être la porte ouverte à la dépendance affective.

Une grande sensibilité ou une hypersensibilité peut aussi entraîner une dépendance affective car ces états de sensibilité font que les personnes n’osent pas forcément prendre des décisions et vont ainsi laisser l’autre le faire à leur place.

Comment sortir d’une dépendance affective ?

Il n’existe pas de solution miracle pour cela mais pour autant, il est possible de sortir de cette spirale infernale qu’est la dépendance affective.

En restant seul(e) ou en vivant isolé(e) des autres par votre conjoint(e), vous n’arriverez probablement pas à vous en sortir.

Il est nécessaire de consulter pour bénéficier d’un accompagnement approprié au type de trouble qui est le vôtre en lien avec cette dépendance affective.

Toutefois, il est important de savoir que pour obtenir un changement de comportement par rapport à la dépendance affective que vous vivez, cela prendra du temps et qu’il vous faudra ne rien lâcher durant cette période.

Période, qu’on pourra comparer, toute proportion gardée à une personne de sevrage d’une quelconque addiction.

Je suis bien consciente que seul(e), il est parfois difficile d’y arriver.

Aussi pourquoi, ne pas entamer une thérapie de couple  si vous êtes en couple ou une thérapie individuelle s’il s’agit d’une relation amicale ou une thérapie familiale si cette dépendance affective est interne à la famille, ce qui vous permettra d’y voir plus clair sur vos difficultés et surtout d’envisager votre vie différemment.

Pour cela rien de plus simple, il suffit juste d’oser se lancer dans un accompagnement par le biais d’une thérapie conjugale, individuelle ou familiale.

Alors n’hésitez plus, contactez-moi au 06 66 14 16 80 ou par le biais de la page prise de rendez-vous en ligne de mon site : www.therapie-et-evolution.fr

A très bientôt pour un accompagnement personnalisé afin de vous permettre de vous sentir mieux dans votre nouvelle vie indépendante.

Votre Thérapeute

 

 

Ghislaine PATTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez votre e-book gratuit !

 

Vous souhaitez découvrir les secrets d'une vie de couple heureuse !

Alors téléchargez mon ebook gratuit : "Mes 5 secrets pour vivre une vie de couple heureuse".

Merci pour votre inscription, vous allez recevoir dans quelques instants un message avec le lien de téléchargement de votre e-book.