Comment utiliser vos émotions de manière positive !

Savoir gérer ses émotions paraît souvent compliqué pour la majorité des personnes que je reçois à mon cabinet de Montrouge dans les Hauts-de-Seine.

Effectivement, il est important déjà de savoir les reconnaître avant d’apprendre à les apprivoiser.  Car est-ce vraiment possible de les « gérer » ; en ce qui me concerne, je préfère le terme apprivoiser qui me semble beaucoup plus réaliste.

Mais qu’est-ce qu’une émotion. Selon le dictionnaire Larousse une émotion est :

  • Trouble subit, agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc. : Parler avec émotion de quelqu’un.
  • Réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement.

Une même émotion pouvant être positive ou négative selon les circonstances aussi, je me propose par le biais de cet article, de vous décrypter les différentes émotions que vous pouvez ressentir et vous donner quelques clés pour apprendre comment les utiliser de façon positive.

En premier lieu, je vais vous parler des émotions dites naturelles, c’est-à-dire celles que nous connaissons tous à savoir : la joie, la peur, la colère et la tristesse.

Vous les avez très certainement connues à un moment ou à un autre de votre vie et ce peut-être depuis l’enfance. Ce qui fait, qu’il est parfois bien difficile, à l’âge adulte de s’en faire des alliées positives.

Un des dessins animés de Walt Disney en parle fort bien, peut-être l’avez-vous déjà vu ; il s’agit de Vice-Versa qui évoque bien les différentes émotions que l’on peut ressentir dans l’enfance.

Il se peut qu’au quotidien, vous vous trouviez démuni(e) face à une ou plusieurs émotions que vous avez du mal à gérer, c’est pourquoi, je vais vous en donner le sens pour chacune :

La Joie : C’est la meilleure source de motivation pour beaucoup de personnes, elle sert de déclencheur à l’envie de vivre et de progresser. Elle amène de la gaieté dans la vie et elle est une des composantes de notre santé physique. Les personnes joyeuses ont tendance à guérir plus rapidement que les personnes qui n’y sont pas. Elle participe à augmenter nos défenses immunitaires.

La peur : représente la perception d’un danger à venir, elle incite à la prudence et à mettre en oeuvre notre système de protection . Même si la peur n’empêche pas le danger, elle nous le signale pour que nous puissions nous préparer à l’affronter intelligemment. Toutefois, elle peut aussi nous bloquer et nous empêcher d’avancer car notre cerveau reptilien va enclencher les réflexes de survie, c’est-à-dire les mécanismes que nous connaissons déjà et qui nous semblent plus appropriés même s’ils nous incitent à rejouer des situations qui ne nous conviennent pas.

La colère : Elle sert à mettre des limites et à chasser les intrus. En effet, les premiers signes de notre énervement servent à nous signaler que quelqu’un ou quelque chose nous menace. Plus la colère va grandissant chez nous, plus la menace se précise. La colère est gardienne de notre estime de nous-même et elle est indispensable pour défendre son territoire et ses valeurs face aux personnes ou situations néfastes pour nous.

La tristesse  : Elle nous aide à accepter le renouveau. C’est un passage transitoire nous préparant à une nouvelle situation . Elle nous permet souvent de finir une période de notre vie et de nous tourner vers autre chose. Elle peut être associée à un deuil (perte d’un être qui nous est cher, d’une situation professionnelle, d’une amitié, d’une maison…) Elle nous permet également d’avoir des souvenirs que nous garderons en mémoire de façon plus appuyée car marqués par cette période de tristesse.

A ces quatre émotions de base, il est intéressant de rajouter qu’il y a des émotions qui nous ont été transmises par des adultes référents tels que nos parents, grand-parents, instituteurs, professeurs, voir ecclésiastiques qui nous ont inculqués ces émotions que vous avez très certainement déjà ressenties :

Le racket émotionnel : celui qui vous est fait lorsqu’on exige de vous que vous vous pliez à la demande d’une autre personne sous le prétexte de lui faire plaisir (par exemple, l’enfant qui doit faire plaisir à ses parents sinon il est considéré comme pas gentil, l’épouse qui doit céder aux caprices de son mari coléreux…).

La honte : qui n’a jamais entendu « Tu n’as pas honte de pleurer comme ça », souvent les adultes assènent aux enfants des phrases de ce type ce qui a tendance à culpabiliser l’enfant car la honte semble tabou. Et l’enfant que vous avez été a certainement du ressentir de la culpabilité face à cette honte qui correspond à une émotion interdite. La honte renforce une mauvais estime de soi car c’est une émotion liée à la culpabilité de ne pas réussir à surmonter une situation embarrassante.

La culpabilité : Là aussi, les adultes référents font des remarques qui font culpabiliser l’enfant de les mettre « eux » dans des difficultés parfois aux conséquences bien moindres que ce qu’on leur fait croire. Par exemple des parents qui disent à leur enfant : « après tout ce qu’on a fait pour toi, comment tu peux agir de cette manière là avec nous ». Comme si l’enfant leur était redevable de tout.

Ces émotions peuvent facilement créer de l’angoisse et chaque fois que vous sentez l’angoisse monter en vous, c’est qu’une émotion remonte en vous et si elle est trop forte, elle peut facilement se transformer en phobie, peur panique, ou somatisation.

C’est pourquoi, il est important de ne pas rester à ces émotions qui vous paralysent. Alors comment s’en sortir me direz-vous et en tirer du positif ?

Il existe forcément une solution pour vous aider à vous en débarrasser en douceur par de la relaxation, de l’hypnose, une thérapie individuelle, une thérapie de couple ou même une thérapie familiale si tous les membres d’un couple ou de la famille sont acteurs de la situation qui a généré ces émotions.

Mais je suis bien consciente qu’il n’est pas si facile de se sortir seul(e) de cette situation, c’est pourquoi, je vous propose de vous accompagner dans votre démarche de changement face à ces émotions qui vous rendent parfois la vie difficile voire impossible et pouvant générer, par exemple, de l’agoraphobie ou tout autre symptôme gênant pour votre vie quotidienne.

Aussi n’hésitez plus, contactez-moi au 06 66 14 16 80 ou par le biais de ma page contact ou en prenant directement un rendez-vous en ligne afin que je puisse vous aider à ne plus vous sentir dérangé(e) par ces émotions à la fois si utiles et pouvant également gâcher des moments de votre vie.

Ne restez plus seul(e) et choisissez de « révéler votre potentiel » en vous libérant de ces émotions si dérangeantes.

Alors à très bientôt

Votre Thérapeute

Ghislaine PATTE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez votre e-book gratuit !

leo porta. pulvinar vel, id ultricies eleifend mi, libero id

Vous souhaitez découvrir les secrets d'une vie de couple heureuse !

Alors téléchargez mon ebook gratuit : "Mes 5 secrets pour vivre une vie de couple heureuse".

Merci pour votre inscription, vous allez recevoir dans quelques instants un message avec le lien de téléchargement de votre e-book.